Daily Archives: 7 novembre 2015

Rejoignez-nouS !

ob_f424b5_rejoignez-nous

Il existe plusieurs « RevenuS de base ». Le groupe fédère un ensemble de personnes porteuses de différentes versions du revenu de base incluant aussi des membres défendant le « salaire à vie ». De cette richesse, le collectif tire sa force depuis 3 années en délimitant ses objectifs et en appliquant quelques règles simples !

Rejoignez-nouS !

Etre au clair avec les « raisons d’être du collectif » :

  • Diffuser l’idée du revenu de base et toutes les connaissances attenantes dans la société
  • Faire rentrer le Revenu de base dans le débat public
  • Permettre une appropriation du sujet par chacun.e
  • Etre une référence, une source d’information, pour les personnes qui s’intéressent au sujet
Rejoignez-nouS !

Etre au clair avec « les principes du collectif » :

  • Neutralité du collectif par rapport aux différentes options ; les individus peuvent s’exprimer à titre personnel.
  • Bienveillance, respect des opinions de chacun.e, ouverture
  • Fonctionnement démocratique : circulation de l’information, prise de décision partagée
  • Coopération entre membres du collectif
Rejoignez-nouS !

Etre au clair avec « les limites du collectif » :

Selon l’article 1er de la déclaration des droits de l’homme « Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits » et selon la loi en vigueur, le collectif refuse toute discrimination : « Constitue une discrimination toute distinction opérée entre les personnes physiques à raison de leur origine, de leur sexe, de leur situation de famille, de leur grossesse, de leur apparence physique, de leur patronyme, de leur lieu de résidence, de leur état de santé, de leur handicap, de leurs caractéristiques génétiques, de leurs mœurs, de leur orientation ou identité sexuelle, de leur âge, de leurs opinions politiques, de leurs activités syndicales, de leur appartenance ou de leur non-appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée. » (LOI n°2014-173 du 21 février 2014 – art. 15)

Rejoignez-nouS !

Etre au clair avec les « modes de fonctionnement » du collectif:

Le collectif organise des « réunions internes » (réunion d’organisation), des « réunions publiques classiques bimestrielles de diffusion des revenus de base » et des « évènements exceptionnels » sur le territoire.

1. Des réunions internes régulières une fois par mois où se décident :

  • La répartition des « Fonctions vitales » du collectif (gestion de la boîte mail, réponses aux sollicitations…)
  • La mise en oeuvre de « réunions publiques classiques bimestrielles de diffusion des revenus de base » répondant aux objectifs du collectif. Les réunions internes sont l’occasion d’en préciser les sous-objectifs, de cadrer l’intervention, d’en délimiter les moyens, le lieu et la durée et de s’accorder sur les rôles organisationnels lors de la préparation de la rencontre mais aussi lors de son animation (définition des rôles, exigence de circulation de la parole, prise de note et réalisation de compte-rendu…).
  • La mise en oeuvre d’actions et/ou des « projets exceptionnels ». En parallèle des réunions publiques bimestrielles le collectif a l’habitude d’organiser des évènements exceptionnels. Ces projets/actions sont le fruit soit :

– D’ambitions, d’envies issues du collectif ou de certaines personnes appartenant au collectif. Ces actions, ces projets sortent de l’ordinaire et nécessite un travail plus approfondi : inviter des personnalités expertes sur le/les revenus de base, des spécialistes d’une thématique attenante à l’objet qui nous concerne, monter un théatre-forum ou toute action dont la logistique est importante.

– De projets nationaux/internationaux organisés par le MFRB (Mouvement Français pour un revenu de base) comme le sont « les semaines du revenu de base ». Depuis 2013, le MFRB organise des évènements de grande envergure où une semaine est consacrée à la diffusion des revenus de base sur l’ensemble du territoire.

– De sollicitations extérieures où le collectif est invité à partager ses connaissances lors de cycles de conférences, à tenir un stand, à se greffer sur des évènements organisés par d’autres collectifs, associations, mouvements ou structures.

Chaque action est soumise à l’accord démocratique au regard des objectifs du collectif, une priorisation des évènements est possible en fonction du nombre de projets en cours et du nombre de personnes disponibles dans le collectif. Une fois les choix stratégiques d’actions validés, des/un « groupe(s) de travail » collaboratif(s) se monte(nt), leur/son organisation à plusieurs est elle aussi soumise au mode de fonctionnement démocratique. Par ailleurs, un compte-rendu régulier des étapes des actions montées par le/les groupes de travail est nécessaire afin de diffuser l’information auprès des membres du collectifs. Tous les membres du groupe ne sont pas nécessairement mobilisés sur l’action ; l’action doit répondre aux objectifs, se réaliser selon les principes et dans les limites fixées et elle doit être traçable via des comptes-rendus réguliers.

Ces réunions sont aussi l’occasion :

– de faire circuler l’information

– de réfléchir aux méthodes d’accueil des nouvelles personnes

– Si besoin, ces réunions ont aussi une fonction « espace de régulation, prévention, gestion des conflits »

Pour chacune d’elle :

Les rôles sont définis, les règles de prises de parole annoncées, un tour météo et un tour de clôture sont inclus.

2. Les réunions publiques « bimestrielles classiques de diffusion du revenu de base » et « les évènements exceptionnels » :

Leur organisation ou leur animation sont soumises aux mêmes règles organisationnelles de circulation de la parole, d’écoute et de traçabilité de l’évènement ; ils visent à répondre aux objectifs visés lors des réunions internes.

– Les réunions publiques classiques bimestrielles répondent aux objectifs du collectif. Elles sont un espace privilégié de diffusion des « revenus de base » à l’égard du grand public ne nécessitant pas une logistique trop importante.

Les évènements exceptionnels sont généralement de trois natures :

(a) Participer aux « Semaines du revenus de base » impulsées par le Mouvement français pour un revenu de base ; ces semaines se déroulent sur tout le territoire au même moment afin de donner à voir la force du mouvement.

(b) Monter une activité, un évènement exceptionnel au regard des problématiques identifiées par le collectif

(c) Etre sollicité par une autre structure pour intervenir/ (c’) se greffer sur un évènement et/ou être acteur d’un évènement répondant aux objectifs et aux limites fixés

Selon l’ampleur des « évènements exceptionnels » des réunions de coordination spécifiques à leur organisation sont généralement proposées de concert.

Points de vigilances :

Il est important que les organisateur.trices des réunions publiques ou les porteurs.euses « d’actions exceptionnelles » identifient la temporalité, le besoin en ressources aussi, planifient l’évènement et communiquent autour de lui en amont du « jour J ».

Pour exemple, organiser une réunion publique classique, lancer une action « tractage », « monter un Café-débat/Une conférence au regard d’une thématique particulière relative aux revenuS de base », organiser un théatre-forum », se greffer sur un évènement comme Alternatiba ou le réseau des alternatives citoyennes, répondre à une sollicitation extérieure engagent une identification du temps disponible à consacrer à l’action, le nombre de « forces-vives », la recherche de lieux/salles, de partenariats dans certains cas, de subventions des personnes invitées (faire circuler un chapeau à la fin de l’évènement si les personnes se déplacent depuis une autre région), un contact régulier avec les invité.es ou partenaires et une mise en oeuvre de la communication autour de l’évènement. L’organisation, l’anticipation et l’engagement sont donc nécessaires !

Rejoignez-nouS !

Etre au clair avec les outils de communication utilisés par le collectif

Afin d’éviter les échanges de mails où se perd une grande part des informations, « google groups » est l’outil privilégié de traçabilité des actions, des réflexions et des questionnements du collectif. Toutes les informations et/ou les échanges du collectif y sont accessibles en un clic ! Le collectif s’engage à former les personnes sur cet outil simple de gestion des informations.

N’hésitez pas à venir travailler à nos côtés ! Des règles simples, des objectifs clairs et le tout dans la gaîté ! Deux exemples de préparation des évènements organisés par le collectif au rythme de la douceur de vivre du sud et plus que jamais en avance sur le temps grâce à la 5 D comme vous pourrez le constater ! A bientôt peut-être….